L’équipage Upbdp s’aggrandit.

Pas de nouvelles , bonnes nouvelles !

Ce début d’année se présente bien. De belles rencontres et des projets qui suivent. Tant est si bien qu’un seul homme ne peut tout faire et que 7 jours dans une semaine ne sont pas suffisant non plus.

La philosophie d’Upbdp est très simple dans ce cas. Partageons !

Dont acte.

150 m2 à compter du 1er mars 2017

Le décret fixant le nouveau seuil de recours à l’architecte à 150m² est paru !
Le décret n° 2016-1738 du 14 décembre 2016 relatif à des dispenses de recours à un architecte est paru au Journal officiel du 16 décembre. Il est pris en application de l’article 82 de la Loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine qui a été promulguée le 7 juillet 2016.

Il fixe donc à 150 m² le seuil au-delà duquel les personnes physiques sont tenues de recourir à un architecte lorsqu’elles édifient ou modifient des constructions, à l’exception des constructions à usage agricole (il modifie l’article R. 431-2 du code de l’urbanisme).

Ce nouveau seuil s’appliquera aux demandes de permis de construire déposées à compter du 1er mars 2017.

Upbdp s’aggrandit

C’est une fin d’année riche en rebondissements pour l’atelier Un petit bout de planète.  Nous ne sommes plus seuls. Une confère qui désirait s’installer dans le territoire a trouvé plaisant de partager l’atelier. Du coup celui-ci devenu trop exiguë, nous avons changé de local. Un espace plus grand, plus lumineux et la possibilité d’échanger, de partager des idées. C’est motivant. À cela s’ajoute des études pour des projets originaux. C’est de bon augure.

Vue de l’autre coté

Le chantier dans le Finistère avance bien et offre de belles perspectives. Encore une fois,  cette vue va disparaitre quand le second-œuvre en prendra possession.

Upbdp à Moëlan-sur-Mer

Une rencontre fort agréable entre Helvètes pour un projet de rénovation d’une habitation principale, conception, avant-projet, dépose d’une demande et deux mois plus tard, la délivrance, d’un permis de construire.

Vers une Architecture ?

C’est la question que nous nous posons suite à la parution de la loi n° 2016-925 du 7 juillet 2016 relative à la liberté de la création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP), d’application immédiate, consacre un volet au renforcement de la qualité architecturale et renforce le recours à l’architecte.

Les principales mesures prises en faveur de la profession :

  • abaissement du seuil de la surface plancher à 150 m2 pour le recours obligatoire à l’architecte (pour les constructions édifiées ou modifiées par les personnes physiques)
  • obligation d’afficher le nom de l’architecte, auteur du projet, sur le terrain en même temps que l’affichage du permis de construire
  • obligation de mentionner son nom sur une façade extérieure de l’ouvrage avec la date d’achèvement
  • obligation de recourir à l’architecte pour l’aménagement des lotissements (le seuil sera fixé par décret)
  • mise en place d’un « permis de faire » (dérogation aux règles de construction pour des projets expérimentaux d’intérêt national)
  • possibilité de réduction des délais d’instruction des demandes de permis de construire pour les pétitionnaires ayant eu recours à l’architecte pour des projets qui ne l’exigeaient pas.

Réelle amélioration ou nouvelle dérive technocratique ? Son application nous le dira.

Minéral vs Végétal

La Maitrise d’OEuvre d’un chantier est une coordination des entreprises et des travaux à réaliser selon un budget et un calendrier établi. Soit, mais c’est aussi l’occasion de percevoir des jeux éphémères de lumières, de transparences, de perspectives, de dualités qui disparaitront lors de la réalisation des travaux. En voici une.

La Maison Passive France

Une petite actu du moment pour vous dire que l’atelier Un petit bout de planète, et ces occupants architecte à Crach , ont rejoint l’association La Maison Passive France pour mieux vous servir et vous proposer une alternative de qualité dans l’art de construire. Vous pouvez retrouvez  tous nos sites de références ICI.

Upbdp présent au Printemps de l’Eco-construction & Alternabitat à Auray

Une journée professionnelle très instructive ce vendredi 27 mai à Rennes. Notre digne représentent terrien en la personne de Stephan Bonvin, Architecte à Crach, nous en parle :

« Ce qui aurait pu sembler comme une énième rencontre d’illuminés de la paille était en fait une journée riche d’enseignement et de retour d’expérience européen sur la construction en paille, bois, chanvre, terre. Déjà très sensible aux questions de la construction en matériaux bio-sourcés, nous avons pu confronter nos idées sur les modes opératoires, la réglementation et son devenir. Un immeuble de 5 niveaux en ossature bois a vu le jour à Paris; des maisons bioclimatiques fleurissent ça et là; l’habitat groupé et/ou participatif prend son essor, le concept Maison Passive est connu de tous, etc. Seul frein à cette volonté de vivre ensemble plus sainement, nos chers technocrates ! Le mot de la fin de cette journée est : Osons! »

Si selon Sullivan, la forme suit la fonction, on se demande si dans ce cas la forme ne suit pas la matière.  Ce qui suppose une nouvelle et passionnante démarche. Un petit bout de planète en est pleinement engagé.

Deuxième journée pour le bien de notre planète à Auray  dans le cadre des villages Alternabita. L’occasion de rencontrer des acteurs engagés à la défense de notre environnement et l’éducation des plus jeunes. Découverte d’un enduit de finition intérieur et extérieur à base d’algues et 100 % breton.

Porte ouverte 3-4 juin

Depuis 3 ans, un petit bout de planète atelier d’architecte à Crach participe aux portes ouvertes initiées par l’Ordre des Architectes. Cette année encore, les 3 et 4 juin, nous serons présents lors cet éventement national. Venez découvrir, échanger, participer aux activités que nous vous proposerons sur une thématique ludique : Dessine-toi une maison. Sans oublier le verre de l’amitié.

Pour plus d’informations.